Search
  • Walter Gyger

Pour promouvoir la paix, il ne suffit pas de parler, il faut agir !

Des Rotariens et des Peace Fellows présentent des projets concrets à Genève, capitale mondiale de la paix

Genève est souvent considérée comme un lieu emblématique de la paix. Les raisons qui ont permis de lui attribuer cette noble image sont multiples : neutralité de la Confédération Suisse, grande ouverture d’esprit, tradition humanitaire, lieu d’implantation de la Société des Nations puis de l’Office des Nations Unies. De nombreuses conférences sur la paix et des réunions plus discrètes témoignent du rôle important de Genève.

Pourtant, la paix n’est pas uniquement l’affaire des gouvernements. En regardant autour de nous, nous voyons les limites d’une approche verticale, du haut vers le bas. Une paix durable exige l’implication de la société civile, voire de chacune et chacun d’entre nous.




Que pouvons-nous faire concrètement ?



Des Rotariennes et Rotariens de Genève se sont posé cette question. Leur intérêt n’a rien étonnant car le Rotary et ses membres ont une longue tradition en matière de promotion de la paix. Ils ont déployé de nombreux efforts pour traiter les causes sous-jacentes des conflits dans les communautés du monde entier.

Une de leurs actions phares date de 2002. Elle a consisté en la mise en place d’un système de bourses d’études destinées à former des personnes qui souhaitent se consacrer à la promotion de la paix. De multiples projets ont été développés par ces boursiers (Rotary Peace Fellows) au fil des années.


Aujourd’hui, ces boursiers s’allient aux Rotariennes et Rotariens pour développer un « Incubateur de Projets de Paix ».

L’objectif de cet incubateur est de travailler en réseau afin de lancer dans dix domaines clés des actions ciblées, par exemple :


  • Au Bangladesh et en Iraq, on propose d’utiliser des évènements culturels pour diminuer les tensions interethniques,

  • En Colombie, nous travaillons avec des jeunes préalablement associés aux groupes armés,

  • En Irlande et à Chypre, le groupe refugiés et migration propose des formations ou des initiatives permettant l’intégration des réfugiés,

  • Dans les Balkans, un projet est destiné à faciliter la cohabitation de différents groupes ethniques,

  • En Bolivie, au Mexique, en Palestine, c’est la création d’emplois et la promotion économique qui sont visées,

  • Au Kenya, en Éthiopie, au Sénégal, un travail est effectué sur la gestion de l’eau.

  • En Suisse et en France, le projet « Appel du Rhône » veut encourager des actions qui permettraient de préserver cette ressource essentielle et vitale : l’eau douce. Des évènements sur ce thème auront lieu à Sion, Lausanne, Genève, Lyon, Valence et Arles.

Ce ne sont que quelques exemples.


Toute personne intéressée par la promotion de la paix peut s’associer à l’élaboration de ces projets. Ceux-ci seront présentés le 2 novembre 2020 lors de la 'Semaine de Paix de Genève'. L’évènement aura lieu en partie en format hybride (visio et présentiel) au Centre International de Conférences de Genève (CICG).

Inscrivez-vous et recevez de plus amples informations concernant cet incubateur novateur et unique en son genre sur le site www.rppi.ch.

Walter B. Gyger

a. Ambassadeur de Suisse

Représentant du Rotary international à Genève

101 views

Rotarian Peace Projects Incubator

  • Facebook
LinkedIn_edited.jpg

©2020 by Rotary Peace Projects Incubator - contact@rppi.ch